L'enthousiasme

Voici un extrait d'un entrevue de JOSE la vie avec André Stern:

*  *  *

"La neurobiologie nous apprend des choses passionnantes. Je résume l'histoire de la neurobiologie. On a tout d'abord pensé que nous, les humains, avons des cerveaux différents: rapides, lents, bêtes, intelligents. C'était pratique, on a créé des catégories, sous-doués, surdoués, etc. De manière définitive. Un gros malin a même eu l'idée (heureusement restée sans suite!) de stériliser les personnes avec un niveau de QI inférieur à un certain chiffre, pour les empêcher de se reproduire.

Or, le cerveau se développe en fonction de l'usage qu'on en fait. Une première découverte a démontré que la zone du cerveau qui commande le mouvement des pouces est plus développée chez les jeunes de 15 ans d'aujourd'hui, 3 fois plus développée qu'il y a 30 ans. Avez-vous une petite idée de la raison de ceci? Bien sûr, il s'agit des SMS. Découverte renversante. Les scientifiques ont donc pensé à traiter le cerveau comme un muscle, à le rendre très gros. À leur grande déception, ça n'a pas marché. Ils ont essayé de faire apprendre 5 langues à l'école maternelle, ça ne marchait pas. Comme la zone qui traite des pouces a triplé de volume, ils ont inventé un programme pour tripler le volume du cerveau, ça ne fonctionne pas.

La découverte primordiale qu'ils ont ensuite faite est une chose que nous savons tous depuis toujours: le cerveau se développe là où on l'utilise avec enthousiasme!

Décortiqué dorénavant par les scientifiques, le processus est très clair: l'enthousiasme agit comme un engrais pour le cerveau. Là où nous nous enthousiasmons, le cerveau se développe de manière spectaculaire et automatique. La neurobiologie a pris des années à prouver ce que nous savons tous par instinct et expérience: l’enthousiasme est la clé des choses. En état d'enthousiasme, plus rien n'est inaccessible, apprendre se « fait tout seul », ça, nous le savons. Savez-vous que les petits enfants éprouvent une poussée d'enthousiasme toutes les 3 minutes environ? Chez l'adulte, une telle poussée d'enthousiasme n'arrive que de 2 à 3 fois par an! Les enfants viennent au monde en tant que condensés d'enthousiasme. On n'a aucune idée de ce qui se passe lorsqu'un enfant se développe sans être dérangé dans cet état primordial et primaire d'enthousiasme. Ma chance (il s'agit de tout, sauf d'un mérite personnel) est que je peux apporter des réponses inédites et décisives à ce sujet.

Maintenant qu'on est d'accord sur l'aspect primordial de cette nécessité, il est bon de savoir que l'enthousiasme prend du temps. Lorsque, par exemple, je lisais un auteur ou que j'apprenais l'allemand durant 6 heures d'affilé, personne n'est venu après 50 minutes (durée moyenne d'un cours en classe) me dire que c'est terminé. Quand on vit son enthousiasme dans le temps et la confiance, on approfondit, en toute logique, chaque jour, ses connaissances et sa compréhension. Et j'ai pu faire l'expérience que cela a un effet secondaire spectaculaire qui s'appelle: la compétence.

Quand nous sommes enthousiastes, notre compétence augmente à grande vitesse. Et savez vous que la compétence a, elle aussi, un effet secondaire? Et c'est la réussite, le succès!"

*  *  *