Liberté d'apprendre

Le contrôle de la pensée, non merci.  Les examens, non merci.  Les questions pour voir si on a compris, non merci.

Parce que dans la vraie vie, si je ne connais pas quelque chose et si j'ai besoin de cette information, alors je me débrouillerai pour l'apprendre. Et si je n'ai pas saisi une partie de ce que j'apprends, je vais m'en rendre compte et je vais m'ajuster, si cela m'est nécessaire.

Personne ne dictera ce que je devrais savoir et à quel moment je dois l'apprendre.

C'est pareil pour notre fille.


Vive la liberté d'apprendre et d'être!


Le unschooling, c'est aussi simple que ça!