Obéissance




Obéir: "Se soumettre à quelqu'un ou quelque chose; accepter son autorité, sa domination; consentir à se conformer"

Ça ne résonne pas du tout en moi.

Et si on apprenait à réfléchir plutôt qu'à obéir?




Alors, avez-vous obéi?

Je crois que ce n'est pas dans la nature humaine d'obéir. C'est pourquoi il faut déployer tant de forces pour obliger l'autre à obéir!  Les punitions et les menaces sont fréquentes lorsqu'on demande l'obéissance - retrait, perte de ce qui importe à l'autre (jouet, privilège, dessert...), menace directe ou indirecte comme tu échoueras ou en religion: tu iras en enfer. Les menaces sont souvent aussi inconscientes, la plus commune étant certainement: je ne t'aimerai plus.

La religion et maintenant l'état ont bien compris les efforts nécessaires à l'obéissance. L'école est le lieu par excellence pour habituer l'enfant très tôt à obéir à l'ordre civile! C'est d'ailleurs l'un de mes plus grands reproches à l'école: on y apprend à obéir. Ouf...................   Si on apprend à obéir, on ne questionnera pas trop cette société étrange de boulot-métro-dodo, hyper consommation à prix le plus bas possible peu importe ce que ça implique, système de santé, système d'éducation, système de justice, politique, alimentation, chuuuuuuut, ne te pose pas de questions, obéis.  Va travailler, amuse-toi juste un peu, ne nous dérange pas, on s'occupe de tout.........



Les parents ont aussi un grand rôle à jouer.  Quand on dit à l'enfant, dès son plus jeune âge, "Fais ce que je te dis, point", doit-on vraiment se surprendre de devoir dire, des années plus tard, "Pourquoi tu fais tout ce que tes amis te disent de faire?  Réfléchis!"  Ça n'a aucun sens!!!  Puis à la longue de répéter: "Obéis à tes parents, obéis à ton éducatrice, obéis à ton prof, obéis à ton patron...", doit-on vraiment se surprendre qu'il nous faille, en tant qu'adultes, autant d'énergie pour retrouver notre petite voix intérieure?  Qu'il nous est si difficile de reprendre notre vie en main en se questionnant et en réfléchissant parfois même à l'encontre des supposés spécialistes?

En tant que parent, j'ai fait le choix conscient de ne pas apprendre à ma fille à obéir. Ça ne veut PAS dire de la laisser tout faire!! Il y a un milieu très important! Un milieu qui est très précieux pour mon coeur et ma famille!  D'un côté, il y a l'autorité et l'obéissance, puis totalement de l'autre côté il y a un laisser-aller-fais-ce-que-tu-veux-je-m'en-fous.  Et si on cherchait l'équilibre quelque part au centre? 

À l'école, j'ai appris à obéir et me conformer.  J'ai mis des années, en tant qu'adulte, à désapprendre, à me déscolariser.   J'y ai trouvé une telle liberté!